Accéder au contenu principal

Notre pétition en ligne

Non à la baisse d'heures enseignants au Lycée Autogéré de Paris !

Le lycée Autogéré de Paris a lancé cette pétition adressée à Rectorat de Paris.

Alors même que l’on pouvait s’attendre logiquement à ce que les moyens pour tous les lycées soient renforcés dans l’éducation à la rentrée prochaine suite à cette année catastrophique, le Rectorat de Paris confirme, le 6 mai, sa décision de retirer plus d’un demi poste au lycée autogéré c’est-à-dire, 11h de sa DHG (Dotation Horaire Globale).

Appliquant sans discernement les consignes Blanquer pour réduire les effectifs dans le secondaire au nom de la réforme du lycée, le Rectorat met à mal l’accompagnement de tous ces élèves qui, pour divers raisons, ne trouvent pas leur place dans les établissements traditionnels.

Les membres du lycée autogéré exigent, au nom d’égalité réelle qui s’impose pour nos élèves, la restitution des 11 h vouées à disparaître lorsqu’on applique des consignes relevant purement et simplement d’une égalité formelle sous austérité , sans lien avec la réalité.

Pour une véritable reconnaissance de l'innovation et de l'expérimentation dans l 'Académie de Paris !
Exigeons le maintien des 11 heures qu’on nous retire à la rentrée !


Les membres du lycée Autogéré de Paris,

Pour cette signer cette pétition cliquez ICI







Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Rentrée impossible au Lycée Autogéré de Paris

Le rectorat de Paris a décidé de diminuer la dotation horaire du LAP de 11heures pour l'année 2020-2021. Cela correspond à plus d'un demi poste sur les 25 du LAP. Cette baisse serait la conséquence mécanique de la mise en place de la réforme du lycée. Nous avons pourtant rappelé nos besoins spécifiques en personnels enseignants, tels que la prise en charge de fonctions autres que les cours. Nous avons aussi précisé l'offre en spécialités qui permet l'accueil d'élèves de divers horizons. Malgré cette réalité, ces 11 heures ne nous ont toujours pas été restituées. A cette privation de moyens et au mépris de notre fonctionnement autogestionnaire, s'ajoutent deux problèmes d'affectations empêchant deux de nos collègues d'effectuer leur rentrée.  En effet, Nicolas DEBONS, titulaire de l'académie de Créteil, n'a toujours pas obtenu son autorisation de détachement de cette dernière. Il nous est opposé les nécessités de service en Sciences physiques sur
Mercredi 6 mai une délégation du lycée autogéré de paris a été reçue en audioconférence par le rectorat de paris pour réclamer la restitution des heures supprim ées de la dotation horaire globale ( DHG) de l'année 2020-2021. Et… Ce n'est pas une fin de non recevoir mais une fin de non discussion. Cette audience, comme s'est empressé de nous le rappeler le rectorat, fait partie d'un protocole de dialogue avec les établissements sans perspective de négociations. Effectivement le rectorat est resté figé sur ses positions comptables La justification colle à une "novlangue" totalement déconnectée de la réalité de ceux et celles qui travaillent quotidiennement sur le terrain. Illustration d’une audience confinée

Appel à la mobilisation JOUR J -1

RDV au Rectorat : JOUR J-1 Mardi 5 mai 2020 11h11 : c’est l’heure des comptes ! 11h11, comme 11 heures supprimées au Lycée Autogéré de Paris pour la rentrée 2020 ! 11 heures supprimées, c’est-à-dire ½ poste de prof ! ½ poste, c’est un demi-prof qui disparaît  ! Jeudi, vous avez vu nos demi-têtes sur le trombinoscope de l’équipe pédagogique : en exclusivité pour vous aujourd'hui, on enlève le haut !   Ensemble, mobilisons-nous pour récupérer nos heures ! Si vous voulez soutenir notre mobilisation, vous pouvez envoyer au Rectorat de Paris la lettre ci-dessous, d’ici à notre RDV téléphonique de mercredi 6 mai à 17h. Merci à vous ! Ensemble, nous gagnerons ! *Proposition de message à envoyer : Je soussigné·e ….....................................,  tiens à vous faire part de ma profonde indignation face à la baisse programmée de la dotation horaire globale du Lycée Autogéré de Paris pour l'année 2020-2021. Dans l'attente du rétablissement de la dotation horaire néc